Dans ce pays, il y a un bois sombre, très sombre. Dans cette histoire, il y a un chat noir, très noir. Et à ce mystère, il y a une fin drôle, très drôle ! Voici l’un des plus grands classiques de la littérature pour la jeunesse pour avoir peur, très peur… Une histoire à lire d’une voix grave, en sourdine et lentement, de manière à ne pas troubler le silence qui règne dans ces pages. Suivez, si vous l’osez, le chat cheminant jusqu’à pénétrer dans un château semblant à l’abandon…

Ed. Gallimard, 1996.

Cote : JA B

Coup de cœur d’Annick

Une Histoires sombre très sombre