Le thème de cet album est l’environnement et la protection de la planète. L’objectif est de savoir de qu’il va se passer quand les hommes auront fini de manger la planète, car la Terre n’est pas un jardin dans lequel les humains peuvent puiser sans fin. Le triste sort qui menace notre planète surexploitée est évoqué par une fillette qui s’apprête à manger sa soupe, imaginant ce qui lui resterait pour se nourrir si la Terre venait à être complètement dépossédée de sa banquise, de ses poissons, de ses eaux potables, de ses fruits, de ses arbres, de ses animaux et de son air pur… (Source : resources4rethinking.ca/fr). Une histoire librement inspirée d’un proverbe amérindien : « Quand le dernier arbre aura été abattu et le dernier poisson pêché, alors vous vous rendrez compte que l’argent ne se mange pas ».
Ed. Rue du monde, impr. 2009.

Cote : JA S

Coup de coeur d’Annick

Quand nous aurons mangé la planète