Le Fils du tailleur de pierre / Moon-hee Kwon ; traduit du coréen par Claire Lanaspre et Michèle Moreau

Cette histoire prend sa source dans un chant traditionnel coréen. Le fils du tailleur de pierre et son ami s’affrontent dans une joute verbale pour savoir quel métier choisira  d’exercer plus tard le fils du tailleur de pierre. Comme papa ? Certainement pas, lui qui rêve de richesse et de parties de chasse… Les menaces métaphoriques et poétiques vont alors s’enchainer, à grands coups de « alors je serai le soleil qui te fera suer», « alors je serai  un nuage », etc. ! Des dessins très stylisés et efficaces accompagnent les tirades simples et drôles.
Ed. Didier Jeunesse, 2008.

Cote : JA K

Coup de cœur d’Annick

 

Le Fils du tailleur de pierre

Mon ami à trois pattes / Kenzo Yamamoto, Hideko Ise

Le narrateur de cette histoire est un petit garçon. Il a perdu sa mère et ne veut plus aller à l’école. Perdu, il vit chez sa tante, où il se sent rejeté. Il nous raconte sa rencontre avec Trois pattes, un chien des rues mal en point. Une relation forte se noue entre eux : le garçon aide le chien à supporter l’hiver et celui-ci l’accompagne dans sa solitude. Ensemble, ils vont parvenir à traverser les épreuves et comprendre que la vie continue malgré tout. Souvent, l’image dit plus que le texte constitué de phrases courtes et simples. Cet album intimiste aux aquarelles délicates et élégantes dans les tons bleutés touchera tout lecteur.

Ed. Seuil jeunesse, DL 2010.

Cote : JA Y

Coup de cœur d’Annick

Mon ami à trois pattes

Le voleur de souhaits / Loïc Clément

Félix est un garçon peu ordinaire. Alors que les enfants de son âge collectionnent les timbres, les pièces de monnaie ou les badges, lui collectionne les souhaits ! Lorsque quelqu’un éternue, au lieu de lui dire « A vos souhaits », le petit garçon répond « A mes souhaits ». C’est ainsi qu’il s’approprie les vœux de chacun, qu’il les capture et les met dans des bocaux.

Ed. Delcourt, 2017.

Cote : JBD DIV. V

Coup de coeur de Sandrine

voleur souhaits

Il faut une fleur / Gianni Rodari ; images de Silvia Bonanni

Saviez-vous que pour fabriquer une table, une fleur était indispensable ? Mais si ! Pour faire une table, il faut du bois. Pour faire du bois, il faut… ? Un arbre ! Pour faire un arbre, il faut… De suite logique en suite logique, cet album le démontre de manière ludique et poétique. Le texte, très court, est illustré de collages hétéroclites de photos, dessins, tissus, dentelle et textes imprimés. Un livre qui fait sourire et réfléchir sur le thème de l’écologie.

Ed. Rue du monde, impr. 2007.

Cote : JA R

Coup de coeur d’Annick

Il faut une fleur

Quand nous aurons mangé la planète / Alain Serres ; images, Silvia Bonanni

Le thème de cet album est l’environnement et la protection de la planète. L’objectif est de savoir de qu’il va se passer quand les hommes auront fini de manger la planète, car la Terre n’est pas un jardin dans lequel les humains peuvent puiser sans fin. Le triste sort qui menace notre planète surexploitée est évoqué par une fillette qui s’apprête à manger sa soupe, imaginant ce qui lui resterait pour se nourrir si la Terre venait à être complètement dépossédée de sa banquise, de ses poissons, de ses eaux potables, de ses fruits, de ses arbres, de ses animaux et de son air pur… (Source : resources4rethinking.ca/fr). Une histoire librement inspirée d’un proverbe amérindien : « Quand le dernier arbre aura été abattu et le dernier poisson pêché, alors vous vous rendrez compte que l’argent ne se mange pas ».
Ed. Rue du monde, impr. 2009.

Cote : JA S

Coup de coeur d’Annick

Quand nous aurons mangé la planète