Cette histoire prend sa source dans un chant traditionnel coréen. Le fils du tailleur de pierre et son ami s’affrontent dans une joute verbale pour savoir quel métier choisira  d’exercer plus tard le fils du tailleur de pierre. Comme papa ? Certainement pas, lui qui rêve de richesse et de parties de chasse… Les menaces métaphoriques et poétiques vont alors s’enchainer, à grands coups de « alors je serai le soleil qui te fera suer», « alors je serai  un nuage », etc. ! Des dessins très stylisés et efficaces accompagnent les tirades simples et drôles.
Ed. Didier Jeunesse, 2008.

Cote : JA K

Coup de cœur d’Annick

 

Le Fils du tailleur de pierre